Mes produits bio préférés

Je commence juste à découvrir les produits bio, mais plus j’en utilise et plus je les apprécie dans ma vie quotidienne. Voici mes favoris:

  • la pierre d’alun: un déodorant naturel que l’on trouve dans toutes les boutiques bio. On humidifie la pierre et on la frotte contre la peau.
  • couches lavables: un must pour les parents qui ne souhaitent pas contribuer à la tonne de déchets que produisent les couches jetables. Voir le poste sur les couches lavables pour plus d’infos.
  • les couches jetables bio: elles sont plus chères que les couches de supermarchés, mais ont l’avantage d’être bio. Idéales en complément des couches lavables. 
  • les noix de lavage: un produit 100% naturel et très simple à utiliser. En plus, c’est très économique: avec un kilo de noix, on peut faire une lessive par jour pendant un an. On peut les utiliser pour des lessives jusqu’à 90°.
  • la biowashball: coûte un peu plus de 30 euros. Elle ne contient aucun détergent et est efficace pendant environ 3 ans. Pour la recharger, il suffit de la mettre au soleil pendant une heure une fois par mois.

Le seul inconvénient avec les noix de lavage et la biowashball, c’est qu’on est obligé de frotter les grosses taches à la main avant de mettre le linge en machine. Ce n’est pas un gros problème avec les vêtements d’adultes, car ils sont rarement très sales, mais pour les vêtements d’enfants, c’est un peu plus compliqué.

Ma liste est relativement courte, mais je ne suis encore qu’une novice quant au bio…  Mais il y a aussi tous les petits riens de la vie quotidienne qui contribuent à protéger notre environnement et qui ne coûtent rien qu’un peu de notre temps ainsi qu’un petit effort:

  • je recycle le papier, le plastique, le métal et le verre. Je rends les déchets dangereux comme les piles ou les produits électroniques chez le marchand ou à lq déchetterie;
  • quand je vais faire mes courses, j’emporte un panier ou bien un grand sac avec moi et je demande à ce que le vendeur ou la vendeuse ne m’emballe pas mes achats. J’évite ainsi de trop collectionner les sacs en plastique. C’est ma mère qui a pris cette habitude la première, et elle a réussi à convertir à la fois ma soeur et moi. Merci maman!
  • j’essaie d’acheter des fruits et légumes qui ne viennent pas de trop loin: le transport coûte de l’argent et consomme du kérosène ou de l’essence. Malheureusement, la production norvégienne est assez limitée et rend la chose assez difficile. Si je ne me restraignais qu’aux produits ayant fait moins de 500km, je ne mangerais que des pommes et des pommes de terre…
  • je prends le bus ou marche à pied à chaque fois que je le peux. De toute façon, au vu des prix de l’essence, il vaut mieux laisser la voiture au garage le plus souvent possible!
  • j’ai convaincu mes parents, qui ont un grand jardin, de planter un arbre à chaque fois que l’un de nous prend l’avion. C’est une bonne façon de compenser la pollution du au monoxyde de carbone du trajet en avion.

Tout ceci n’est qu’une goutte d’eau dans la mer, bien entendu, mais en même temps, si personne ne fait jamais rien, il n’y aura bientôt plus de coccinelles sur notre planète;-)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: